3 astuces pour une épilation parfaite

Vous pensez avoir assez de poils que vous ne parvenez pas à maîtriser malgré toutes les méthodes que vous employez ? Pas d’inquiétude, il existe des astuces efficaces pour les éliminer et vous redonner une peau douce et soigneuse. Suivez cet article pour vous en convaincre.

L’hydratation

Une bonne hydratation est un moyen efficace pour votre épilation. Vous devez faire le choix d’un lait exfoliant. Pour cela, jetez votre dévolu sur un produit dont le dosage d’AHA est suffisamment faible. Vous pouvez privilégier un lait qui contient de l’acide lactique ; il a la capacité de faire disparaître les cellules mortes. L’objectif est d’hydrater votre épiderme sans pour autant l’agresser. L’exfoliation se fait progressivement et cela vous permet d’avoir une peau douce et bien nourrie. Vous verrez que l’épilation sera ensuite facile à réaliser. Ce site https://www.qss.org/ vous donne des conseils utiles sur diverses questions du quotidien.

Faites attention aux détails

Pour une peau agréable, vous devez faire attention à tous les détails. Quand vous constatez qu’il y a un poil qui dépasse, vous devez le retirer mais pas n’importe comment. Utilisez une pince, c’est plus efficace. Si lors de l’épilation vous avez oublié une zone, faites l’option d’une tondeuse avec une tête extrêmement précise pour vous rattraper. Si vous avez une préférence pour la cire, nous vous conseillons d’essayer une bande froide, elle est tout aussi efficace que la cire chaude.

Faites en sorte de retarder les repousses

Des poils qui repoussent très vite peuvent parfois vous irriter. Avec un soin anti-repousse, vous avez la possibilité de retarder l’apparition des poils. C’est une solution qui améliore votre épilation. Il existe des huiles essentielles qui ont la capacité de freiner la croissance des poils. Vous pouvez appliquer l’huile de sauge sclarée ou l’huile de souchet. Aussi, les lotions à base d’acide salicylique et d’acide glycolique permettent d’éviter les poils incarnés.

A lire :   Mutuelle optique : quels sont les types de remboursement possibles ?